Le Yoga d’Isabelle

Yoga et Méditation

Shri Mahesh, une étoile du Yoga (partie 6).

mars17
couv_Yoga et VieL’histoire de Shri Mahesh, fondateur de la Fédération Française de Hatha-Yoga
« 50 RUE VANEAU, UNE HISTOIRE D’AMOUR : Au fil des années, Shri Mahesh tisse des amitiés et acquiert une notoriété qui vient compenser des moyens limités. C’est une longue cour étroite au cœur de …Paris qu’il choisit comme lieu du rayonnement de la culture indienne. « La cour de la rue Vaneau est une histoire d’amour. Il a su immédiatement que c’était ici qu’il voulait être. Mais il n’avait pas d’argent. Alors il a appelé Maurice Lempereur, rencontré à Antibes. Maurice appartenait à la jeunesse dorée, il souhaitait épater une jeune femme lorsqu’il a plongé dans une piscine…vide. Il s’est retrouvé la tête coincée dans le buste. Sri Mahesh a pris soin de lui pendant six mois. Ses manipulations l’ont sauvé et ils sont devenus amis. Quant ils se sont retrouvés face au 50 de la rue Vaneau, Maurice a immédiatement compris ; un sauvetage en échange d’un lieu de vie », dit Sushila [une des filles de Sri Mahesh].
« Peu à peu, il s’est éloigné des entraînements sportifs pour se concentrer sur le hatha-yoga. Il disait qu’à un certain seuil d’entraînement, on devient comme un « cheval », rapporte Monique Mahesh. « Cela le musclait tellement que ça le gênait pour sa pratique du yoga. » Un détail le distingue des autres : la qualité de son souffle. Grâce à son éducation yogique, Sri Mahesh maîtrise le pranayama. Ses exercices respiratoires journaliers ne le quitteront jamais. En 1959, naît le CRCFI, le Centre de Relations Culturelles Franco-Indien, rue Vaneau, soutenu par de nombreux amis et personnalités, en particulier le ministre de la Culture, André Malraux et la conservatrice du Musée Guimet, Jeanine Auboyer. Les musiciens ne connaissent encore ni impresarios, ni agents. C’est ainsi que Ravi Shankar se produit au CRCFI. Sous le regard de Shri Mahesh se succèdent également swamis, écrivains et artistes tels qu’Anita Desai, BKS Iyengar ou Arnaud Desjardins. Une revue est créée : Yoga et Vie. L’Inde n’est pas encore représentée officiellement à Paris. Nehru sera donc reçu au CRCFI. Les premiers cours de Hatha-Yoga sont dispensés dans la pure tradition : « Il laissait une corbeille dans la salle où chacun donnait ce qu’il voulait, selon ses moyens. Cela n’a pas duré. Ce n’était pas viable! ». Le tout Paris s’y donne rendez-vous : « Il a donné des cours à la famille Chaban-Delmas, à la femme de Niarchos, dans le milieu du show-biz, il y avait Bedos, Georges Moustaki, Marcel Amont, Dalida » se souvient Monique Mahesh. » extrait d’un artcile de Céline Chadelat dans « Santé Yoga ».
Liens utiles : CRCFI http://crcfi-yoga-vie.com/
Revue Santé Yoga : http://www.santeyoga.com/

Email will not be published

Website example

Your Comment: